Accueil

Bilan Arjel : le cash-game chute quand les tournois progressent

Le dernier rapport de l’Arjel vient d’être publié et il révèle à nouveau une baisse de l’activité cash-game. Le Produit Brut des Jeux quant à lui affiche une légère éclaircie avec un recul ramené à 2 %. Cette légère amélioration du PBJ s’explique par le regain d’intérêt des joueurs pour les tournois turbos comme l’Expresso.

Le cash-game, toujours en baisse

Le cash game reste le vilain canard de l’activité poker au deuxième trimestre de l’exercice en cours selon le rapport de l’Arjel. Les mises ont en effet baissé de 10 % par rapport à la même période de l’exercice précédent à 938 millions d’euros. Cette morosité s’explique notamment par la disparition des « gros joueurs ». Ces derniers ont commencé à déserter le marché français en 2010 pour se tourner vers les tournois ou vers des sites non agréés. Le vieillissement des joueurs serait aussi à l’origine de cette baisse, les jeunes préférant les tournois.

Le tournoi, en vedette

Si le cash-game continue sa baisse, les tournois en revanche regagnent en intérêt au deuxième trimestre de l’année 2015. L’Arjel signale d’ailleurs que le rythme de croissance des droits d’entrée vient d’atteindre un nouveau record depuis 2012. Durant le deuxième trimestre, ils ont augmenté de 16 % à 421 millions d’euros. Les Sit and Go restent en tête avec 73 % du montant total des droits d’entrée tandis que les MTTs ne représentent que 27 %. Selon les experts, ces chiffres témoignent d’une mutation de la manière de jouer des joueurs de poker. Ces derniers semblent en effet développer un gout certain pour les parties rapides.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *