Accueil

Le PDG d’Amaya Gaming inquiété par la justice, se retire temporairement de son poste

Suite à de fortes accusations exprimées par l’Autorité des Marchés Financiers du Québec envers divers cadres d’Amaya Gaming, le président et directeur général du groupe vient d’abandonner sa fonction opérationnelle. Il sera remplacé par un binôme à la tête du groupe. Cette décision viserait à protéger les activités d’Amaya Gaming pendant la durée de l’affaire.

Les détails de l’affaire

Le PDG d’Amaya Gaming aurait fait fuir à plusieurs reprises de l’information privilégiée à divers complices, dont son propre frère. Suite à cette accusation qui serait d’ailleurs soutenue par de nombreuses preuves solides, le PDG a pris ses distances vis-à-vis de sa fonction au sein du groupe. David Baazov gardera malgré tout son salaire ainsi que sa place dans le conseil d’administration. Sa fonction opérationnelle quant à elle sera partagée par Dave Gadhia et Rafi Ashkenazi, respectivement directeur d’Amaya depuis 2010 et directeur général de Rational Group depuis 2015. À noter que le tribunal administratif du Québec devrait conduire des enquêtes supplémentaires à partir du 23 mars pour vérifier la véracité des accusions formulées contre David Baazov. Le PDG aurait ainsi quitté son poste pour pouvoir se concentrer sur sa défense.

Le rachat d’Amaya

Cette affaire intervient à un moment délicat de la vie du groupe et de son PDG. Ce dernier avait en effet annoncé son intention de racheter la firme avec l’aide d’un groupe d’investisseurs. Suite à cette annonce, l’action Amaya avait grimpé d’un tiers de sa valeur. Cependant, à cause de cette affaire, elle vient de retomber à 12 dollars. La question du rachat quant à elle reste en suspens, même si David Baazov a chargé son remplaçant, Dave Gadhia d’assurer le processus durant son absence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *