Accueil

Pokerstars réunit les joueurs de poker en ligne espagnols et français

Les joueurs de PokerStars peuvent désormais jouer avec leurs homologues espagnols. La jonction a en effet été effectuée le 16 janvier. Cette unification devrait donner un coup de boost au poker en France. Winamax devrait suivre le mouvement dans les semaines à venir.

L’offre PokerStars

Pour marquer comme il se doit cette unification, PokerStars a décidé de mettre en place un nouveau festival en ligne. Il s’agit du FRESH, un évènement avec une cagnotte garantie de 5 millions d’euros. Il devrait se tenir en février avec un Main Event à 250 euros. Ce dernier profitera d’un prizepool garanti d’un million d’euros. Le Classico revient également avec une nouvelle formule à 100 000 euros pour un buy-in de 10 euros. Sur PokerStars, les joueurs auront aussi la possibilité de découvrir une panoplie de tournois réguliers. Tous les jours à 15h et 20 h, par exemple, ils pourront participer respectivement à l’Afternoon on Stars 8-Max et à l’Uppercut Progressive KO. Les deux events proposent un buy-in de 50 euros et 20 euros pour une cagnotte garantie de 10 000 euros et 20 000 euros. À 21 h, PokerStars organise le Night on Stars avec un prizepool garanti de 25 000 euros et un buy-in de 100 euros. Pour terminer la journée, les joueurs auront l’opportunité de prendre part au tournoi Le Sixième Sens 6-Max. La cagnotte s’élève à 15 000 euros tandis que le buy-in est fixé à 10 euros. Enfin, il convient de noter que PokerStars propose aussi des évènements hebdomadaires. En dehors du Clasico qui se tient le dimanche à 20 h, il organise aussi le Sunday Special. Celui-ci commence à 21 h et met en jeu une cagnotte de 150 000 euros pour un buy-in de 100 euros.

Le partage des liquidités

Il est intéressant de noter que cette jonction entre les joueurs espagnols et français de PokerStars correspond à la conséquence directe du partage des liquidités entre ces deux marchés. Ce projet date de 2017 et il vient d’aboutir au début de l’année. À noter toutefois qu’il prévoyait aussi un partage avec les marchés italien et portugais. Ces derniers ont malheureusement rencontré un retard dans la mise en place des tables européennes de poker.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *