Accueil

Ce pionnier du poker français qui s’éteint à l’âge de 87 ans

Le premier Français à avoir remporté un titre lors des World Series of Poker s’est éteint le 27 mars 2019. Gilber Gross restera dans l’histoire comme un joueur professionnel discret et modeste. Il a également marqué les esprits grâce à sa carrière d’entrepreneur de talent et d’investisseur de génie. 

Joueur par hasard

L’histoire d’amour entre Gilbert Gross et le poker a commencé comme de nombreuses romances, par hasard. Tout commence à l’époque où le service militaire était encore obligatoire en France. Gilbert Gross se retrouve à jouer avec ses camarades de caserne à un jeu particulièrement populaire aux États-Unis, le poker. Il tombe immédiatement amoureux et enchaine les parties clandestines privées. Au bout d’un certain temps, il va cependant se détourner de ces tournois. Selon lui, les sommes investies sont beaucoup trop excessives. Il est malgré tout resté un passionné de poker. Cet amour ardent va gagner en puissance lorsqu’il se rendra pour la première fois dans la ville du péché et le lieu de villégiature des WSOP, Las Vegas.

En 1988, il saute le pas et s’inscrit à ce festival de renommée mondial. Malgré son jeu lent et son attitude particulièrement discrète, il parvient à atteindre la table finale. Il se retrouve alors face à des cadors comme Steve Zolotow, Jay Heimowitz et Berry Johnston. Après une longue bataille, il survit à cette étape et enchaine avec le head’s up avec Hugh Todd. Il finira par s’imposer pour devenir le premier Français à décrocher un bracelet WSOP. Pour rappel, l’event était un Pot-Limit Omaha à 181 000 dollars. Grâce à cette victoire, Gilbert Gross est devenu une icône. Malgré tout, il a su garder la tête sur les épaules. D’ailleurs, tout le monde se souviendra de lui pour sa modestie et sa discrétion.

Un homme aux multiples facettes

La vie de Gilbert Gross a été riche en évènements importants. Au-delà de son statut de star du poker, l’homme était également reconnu pour ses talents d’entrepreneur. D’ailleurs, il a prédit l’essor de la télévision dans les années 80. Il a également marqué l’histoire de la publicité à travers sa société Carat. Enfin, il convient de noter qu’il a aussi été officier de la Légion d’honneur. Ses obsèques ont eu lieu le 2 avril au cimetière de Bagneux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>