Accueil

La reconnaissance faciale pourrait être adaptée pour le poker en ligne

Les films hollywoodiens bercent l’esprit de la société moderne avec des gadgets révolutionnaires qui n’ont pas encore été intégrés à la vie de tous les jours, voire qui n’existent pas. La reconnaissance faciale reste une des technologies les plus répandues dans ce type d’œuvre fictionnelle. Cependant, ce système de sécurité pourrait bientôt faire irruption sur internet notamment dans le domaine du poker en ligne.

Une nouvelle ère

La reconnaissance faciale est sur le point d’être suffisamment développée pour être exploitable sur les sites de poker en ligne. Pour ces derniers, il s’agit d’une aubaine qu’ils comptent soutenir du mieux qu’ils peuvent et qu’ils souhaitent exploités au maximum.

La reconnaissance faciale offre en effet de nombreux avantages notamment au niveau de la sécurité du consommateur, un détail extrêmement important pour les plateformes de jeu. Grâce à ce système de contrôle, il deviendra possible d’interdire aux joueurs auto-bannis de revenir jouer.

La surveillance des joueurs interdits d’accès pour des raisons de fraudes se révèlerait également plus facile. Mais la reconnaissance faciale ouvrirait également la voie vers une meilleure transparence des tournois de poker en ligne. Il arrive en effet que certains joueurs s’entraident pendant ces compétitions qui durent plusieurs heures. Du coup, ils se retrouvent en position favorable par rapport aux autres participants qui doivent faire face à la fatigue et qui doivent en plus de cela lire le jeu d’un nouveau joueur.

Enfin, cette technologie de reconnaissance faciale permettrait d’endiguer définitivement le phénomène des doubles profils qui nuit gravement à l’intégrité du secteur du poker et des jeux en ligne en général.

Les pionniers

La société Smowltech serait actuellement en train de développer un système pour utiliser la reconnaissance faciale dans tous les secteurs où l’argent coule à flot. Du côté des opérateurs, Ladbrokes et Grosvenor sont les premiers à avoir fait part de leur intention d’exploiter la reconnaissance faciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *