Accueil

Le Multicolore, l’un des derniers cercles en France, ferme ses portes

Les cercles de jeux français continuent à disparaitre les uns après les autres. Le gouvernement vient de fermer le Multicolore de Reims suite à la découverte de cas de blanchiment d’argent, d’abus de confiance, de faux et usage de faux et de travail dissimulé. À nouveau, les infractions commises restent similaires à ceux des cercles parisiens fermés par le gouvernement afin d’assainir le secteur.

Le coup fatal

Le gouvernement vient d’asséner le coup fatal au cercle Multicolor de Reims. L’établissement connaissait déjà des difficultés suite à certaines mesures prises par le gouvernement par le passé. Ses activités ont notamment été limitées au poker ce qui considérablement réduit ses revenus. Finalement, les déboires judiciaires de ses dirigeants seront la cause de sa mise en liquidation. D’après les informations disponibles sur l’affaire, les dirigeants du cercle devront s’expliquer sur une fraude de 3 millions d’euros devant les tribunaux. L’ancien direct, Gérard Gravet est actuellement recherché par les autorités françaises tandis que les responsables actuels ont déjà été arrêtés. Quant aux 40 employés du cercle, leur avenir reste pour le moment incertain.

La fin des cercles de jeu

Cette année, le gouvernement français a lancé une véritable offensive contre les cercles de jeux parisiens. Fermés les uns après les autres, les cercles ne sont plus que de vagues souvenirs du passé. Pour remplacer ces établissements, le gouvernement a longtemps pensé à autoriser les casinos. Cependant, la mission d’audit réalisée pour jauger les avis des opérateurs et des principaux responsables a abouti au renforcement du contrôle des activités des cercles. Ces derniers seront d’ailleurs soumis à un contrôle strict et devront payer des impôts sur leur revenu, comme les casinos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *