Accueil

Règles du poker classique

Origine du Jeu

L’origine du poker, encore assez flou, nous permet tout de même de dater ce jeu de deux ou trois siècles.

Le poker semble être inspiré d’un jeu allemand, le « pochen » qui est également un jeu de carte avec des règles proches de celles utilisées actuellement. C’est néanmoins aux Etats-Unis que le poker prend son essor. Principalement joué par les cow-boys et les aventuriers de l’Ouest américain, le poker devient vite le jeu des saloons.

Les nombreuses variantes du poker voient le jour pendant la Guerre de Sécession américaine dans les années 1860.

Le poker sera par la suite réimporté en Europe pendant la seconde moitié du XIXe siècle.

Aujourd’hui, ce jeu est très populaire dans tous les pays du monde. Sa pratique conquis jour après jour de nouveaux joueurs.

 

But du Poker

Le poker est un jeu d’argent où le but est d’avoir une combinaison permettant de remporter la partie et donc le pot. Ainsi, le but ultime est de gagner les jetons des autres participants.

 

Présentation du Jeu

Les joueurs de poker sont rassemblés autour d’une table. A cette table, on retrouve trois éléments. Le premier est un bouton, celui-ci permet de désigner le dealer (le donneur) qui est chargé de distribuer les cartes s’il n’y a pas de croupier. Ensuite, à la gauche du dealer, on trouve respectivement la small blind (petite blind) et la big blind (grosse blind). Les rôles changent à chaque nouvelle partie. Etant donné que l’on joue dans le sens des aiguilles d’une montre, on décalera les rôles d’un joueur sur la gauche.

 

Les Combinaisons de Cartes au Poker

Au Poker, quel que soit le jeu ou la variante pratiquée, une main est toujours constituée de 5 cartes. Suivant les variantes, les règles de jeu sont différentes. Une variante jouée « high » considère la main la plus forte comme gagnante. A l’inverse, une variante jouée « low » considérera la main la plus faible comme la main gagnante. Enfin, dans les variantes jouées « high/low », la main la plus forte et la main la plus faible sont toutes les deux prises en compte.

 

Les Différentes Mains au Poker

Voici la liste des différentes mains au poker. Les mains ci-dessous sont triées en ordre décroissant (de la main la plus forte à la plus faible).

Quinte Flush Royale
Une quinte flush royale est un quinte flush à l’As (voir ci-dessous). C’est la plus forte main au poker.
Quinte Flush Royale

Quinte Flush
La quinte flush est une main composée de 5 cartes de rangs consécutifs et de couleur identique. Pour décrire une quinte flush, on utilise le rang de la plus haute carte et la couleur de la main.

Exemple : Quinte Flush au 10 de Trèfle

Quinte Flush

Carré
Le carré est une combinaison formée de quatre cartes d’un même rang accompagnées d’une autre carte quelconque. On décrit un carré en fonction du rang.

Exemple : Carré de 9

Carré

Full
Le full est une main composée de trois cartes de même rang et complétée de deux autres cartes de rang identique. On décrit un full en fonction du rang des trois cartes similaires puis en fonction des deux autres cartes identiques.

Exemple : Full aux Dames par les 10

Full

Couleur
La couleur est une main formée de cinq cartes de couleur identique. Une couleur qui forme une suite est appelée une quinte flush. Pour décrire une couleur, on donne le rang de la carte la plus haute de la main puis le nom de la couleur.

Exemple : Couleur au Valet à Carreau

 

Couleur

Suite
La suite est une combinaison formée de cinq cartes de rang consécutif (ayant au moins deux couleurs différentes, sinon cela forme une quinte flush). La suite est aussi appelée « quinte » en français ou « straight » en anglais. On décrit une suite en donnant le rang de la carte la plus haute.

Exemple : Suite au 6

Une suite, par défaut ne peut pas commencer par un As, sauf si cette convention est acceptée à la table de jeu. Dans le cas contraire, l’As est considéré comme la plus forte carte du jeu.

Suite

Brelan
Le brelan est une main formée par trois cartes de même rang accompagnées par deux autres cartes non-identiques (sinon cette combinaison formerait un full). Un brelan s’appelle un « three of a kind » en anglais. Pour annoncer un brelan, on doit donner le rang du groupe de trois cartes.

Exemple : Brelan de 9

Brelan

Double Paire
Une Double Paire (en anglais : Two Pairs) est une main formée de deux Paires (de rangs différents, sinon c’est un carré) et d’une carte complémentaire quelconque (mais de rang différent des deux Paires, sinon il s’agira d’un Full). Pour décrire cette main, on donne le rang de la plus forte Paire puis le rang de l’autre Paire.

Exemple : Double Paire de Rois par les 2

Double Paire

Paire
La paire (en anglais : Pair) est une combinaison formée de deux cartes de même rang et de trois autres cartes ayant un rang différent du rang de la Paire et n’étant pas de même rang.
Pour la décrire, on donne le rang de la paire.

Exemple : Paire de 5

Paire

Carte Haute
La Carte Haute est la plus faible main au poker. On appelle cette combinaison « Hauteur » ou « High Card ». Cette main est composée de cinq cartes ne formant aucune des combinaisons citées précédemment. On décrit cette combinaison par la valeur de la carte de plus haut rang de la main.

Exemple : Un Roi

Carte Haute

Comparer les Mains

Au poker, il n’y a pas de couleur plus faible qu’une autre. En effet, toutes les couleurs sont égales. Ainsi, deux mains ayant des cartes de même rang, mais de couleur différentes sont parfaitement égales. Par exemple, une quinte flush royale de trèfle à la même valeur qu’une quinte flush royale de coeur.

En revanche, le rang des cartes a une influence sur la valeur de la main. Ainsi, deux mêmes combinaisons se départagent en fonction du rang de cette combinaison. Par exemple, une Paire de 3 et une Paire de Roi n’ont pas la même valeur. Le Roi étant plus fort que le 3, la Paire de Roi l’emporte. Dans le cas d’une égalité, on départage la main par la plus haute carte qui accompagne la combinaison. Dans ce cas, si on a deux mains, l’une est un Carré de 8 avec un Roi, et l’autre, un Carré de 8 avec un 9, on départagera les mains en fonction de la carte Roi et de la carte 9. Dans l’exemple précédent, c’est la main Carré de 8 avec un Roi qui gagnera contre le Carré de 8 avec un 9.

Enfin, en cas d’égalité parfaite, les deux joueurs partagent le pot.

Les Mises

Avant la distribution des cartes aux joueurs, ceux-ci doivent placer des mises forcées. Elles sont de trois sortes :
-    Les blinds
-    Les antes
-    Le bring-in.
Les mises varient suivant la variante jouée.

Le Principe des Enchères au Poker

Au poker, les joueurs enchérissent, l’un après l’autre en suivant le sens des aiguilles d’une montre. On commence les enchères à partir du donneur, sauf pour le premier tour. En effet, au premier tour, les joueurs ayant effectués la petite et la grosse blind seront les deux derniers à miser.

Il existe quatre actions pour le joueur pendant les tours d’enchères :

- Suivre (« To call » en anglais) : cette action permet au joueur de rester en jeu. Il doit alors s’aligner sur la dernière mise effectuée. En cas de mise trop importante, le joueur a la possibilité de poursuivre le jeu en disant « tapis », néanmoins, il ne remportera le pot qu’à hauteur de sa mise.
- Relancer (« To raise » en anglais) : la relance est une action qui consiste à miser plus que la précédente mise. Lors d’une relance, le joueur doit annoncer « je relance de … » et indiquez le montant de sa remise.
- Se coucher (« To fold » en anglais) : cette action consiste à abandonner la partie. Le joueur doit laisser les cartes faces cachées sur la table. Le croupier récupérera les cartes. Cette action signifie que toutes les mises effectuées par le joueur sont perdues et que le joueur ne peut plus participer à la partie.
- Parler (« To check » en anglais) : cette action permet au joueur de rester en jeu sans miser. Pour pouvoir faire parole, il faut que personne n’ai relancé dans le tour d’enchères. De plus, si un joueur relance, il n’est plus possible de faire parole. Le joueur aura donc la possibilité de relancer à son tour, suivre ou se coucher.

Les enchères pendant le tour d’enchères ont lieu joueur après joueur. Pour faciliter le comptage des mises, chaque joueur place sa mise en face de lui sur le tapis. Une fois le tour d’enchères terminé, le croupier rassemble les mises au centre de la table, dans le pot.

Un tour d’enchères se termine lorsque tous les joueurs initialement présents ont misé le même montant ou se sont couchés ou si tous les joueurs se sont couchés sauf un.

Une fois la partie finie, on arrive à l’abattage. S’il reste plus de deux joueurs en lice et que le tour d’enchères est terminé, alors chaque joueur retourne ses cartes. Une fois les mains comparées, le joueur ayant la meilleure main remporte le pot.

Les Variantes du Poker

Il existe trois grandes familles de variantes au poker. Chacune d’elles sont inspirées du poker et présentes quelques différences dans les règles de jeu.

On différencie les variantes en fonction du mode de distribution. Les cartes distribuées peuvent être communes à tous les joueurs ou privatives. Elles peuvent également être ouvertes (visibles de tous) ou fermées (visibles par le joueur seulement). Enfin, on les différencie également par la hauteur de jeu joué. Les mains gagnantes peuvent être hautes (high), basses (low) ou les deux (high/low).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>