Accueil

Bienvenue sur Top Poker Bonus,
le Guide des Meilleures Salles de Poker !

Vous êtes passionné de poker ou vous souhaitez juste découvrir ce jeu ? Vous êtes sur le bon site. Nous avons créé ce site afin de vous faire partager notre expérience des jeux en ligne (Poker, Jeux de casino en ligne et Paris Sportifs).

Toutes les salles de Poker présentes sur ce site ont été testées par nos soins afin de vos garantir un maximum de fiabilité. Ainsi, en vous inscrivant par le biais de notre site, vous disposez d’une part de la fiabilité de la salle de jeu mais également des meilleurs bonus de jeu disponibles sur internet. Nous négocions avec chaque salle de poker pour obtenir les meilleurs bonus de bienvenue et vous en faire profiter. Ces bonus sont très utiles pour augmenter considérablement vos gains ou tout simplement pour débuter sans risque.

Pourquoi choisir de jouer au poker en ligne ?

De nombreuses personnes jouent au poker sur table. Cette activité est un loisir très passionnant mais s’adonner au poker en ligne présente de nombreux avantages que le poker classique ne possède pas. D’une part, si vous avez une envie soudaine de jouer au poker, il vous suffit d’allumer votre ordinateur pour commencer une partie. Ceci est bien plus rapide que de se déplacer pour aller jouer dans une salle de poker terrestre. De plus, le nombre de joueur connecté à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit est tellement grand que vous pourrez démarrer une partie sans problème contre plusieurs milliers de joueurs.

Quelle salle de poker en ligne choisir ?

Ma salle de poker préférée est Winamax.fr, qui propose incontestablement la meilleure offre sur le marché français aujourd'hui. Vous pouvez vous inscrire à Winamax en cliquant ici.

Comment jouer au poker en ligne ?

Pour jouer au poker en ligne, il vous faut, dans la plupart des cas, installer un logiciel. Ce logiciel, de petite taille se télécharge directement sur le site internet de la salle de poker. Une fois téléchargé, vous allez créer un compte qui vous permettra d’avoir une identité sur le site en question. En moins de 5 minutes, vous serez prêt pour jouer votre première partie en ligne ! Attention, lors de la création de votre compte, ne communiquez pas d’informations erronées sous peine de voir votre compte fermé et de ne pas pouvoir retirer vos gains. Les salles de poker procèdent à une vérification de votre identité comme stipulée par la loi (ARJEL).

Le Poker et la légalité ?

Toutes les salles de Poker présentées sur ce site possèdent les autorisation nécessaire de la part de l'ARJEL pour exercer légalement leur activité en France. Cela signifie que vous pouvez jouer légalement et sans contrainte sur les sites de Poker présentés. Un logo "Agrée ARJEL" est visible dans la description de la salle de poker si celle-ci est conforme à la législation française.

Nous vous rappelons qu'il faut être majeur pour pouvoir jouer au poker en ligne.

Volatile38 gagne le High Roller des Winamax Series dans l’avion

Guillaume Diaz, connu sous le pseudo « Volatile38 », a finalement remporté le High Roller des Winamax Series. Il courrait après ce titre depuis 4 ans. Grâce à ce succès, il empoche la coquette somme de 73 188 euros.

Une victoire originale

Guillaume Diaz revenait du PokerStars Championship Macau vers Zurich avec une compagnie suisse lorsqu’il a réussi à décrocher ce titre. Le joueur vient ainsi de donner un tout autre sens à l’expression « s’envoyer en l’air ». Avec le 15e tapis des 48 survivants et 42 places payées à la reprise, il n’a pas hésité à enchainer les coups audacieux pour remporter le High Roller de la 18e édition des Winamax Series. Après avoir éliminé Romain Lewis, il a survolé la compétition tout en discutant avec ses fans sur les réseaux sociaux. Arrivé en head’s up et chipleader, il a décidé de conclure un arrangement financier avec Denilo93. Les deux joueurs se sont partagé une cagnotte de 124 000 euros en laissant 8 000 euros à la gagne. Guillaume a bien entendu fini par remporter le duel. Il sort ainsi victorieux d’un field de 367 joueurs, dont 83 re-entries.

Une soirée folle

Aussitôt l’évènement remporté, Guillaume Diaz a célébré sa victoire sur les réseaux sociaux avec ses followers. Selon lui, il a vécu une soirée folle en partie grâce aux nombreux messages qu’il a reçus. Il est intéressant de noter que Volatile38 était passé à un cheveu de son premier succès en 2016. Il avait terminé 4e d’un 6-max Winamax Series à 50 euros l’entrée sur deux jours avec 80 000 euros garantis.

Victoire pour Dmitry Chop au Partypoker Million Sochi

Le Main Event Partypoker Million s’est terminé sur la victoire écrasante de Dmitry Chop. Après avoir investi 1 100 dollars pour le buy-in, il repart avec la coquette somme de 225 000 dollars. La particularité de cette victoire réside dans le fait que la table finale était composée uniquement de Russes.

Retour sur le Main Event

Le Main Event PartyPoker Million s’est déroulé au Sochi Casino and Resort. À noter que le tournoi disposait de deux jours de départ en ligne joués sur Partypoker. Ces journées d’ouverture ont été suivies par 3 jours de départ live. Au total, 1 170 entrées ont été comptabilisées pour une cagnotte de 1 134 900 dollars. À noter qu’aucun des ambassadeurs Partypoker n’a réussi à atteindre les places payées. Sam Trickett, Jan-Peter Jachtmann et Natalia Brevieglieri ont tous été éliminés prématurément. Le champion quant à lui a survolé le tournoi. Son jeu était tellement bon qu’il a commencé l’ultime journée en tête du classement provisoire. Il augmentera rapidement son avance en éliminant Alexander Kuznetsov. Ce dernier termine ainsi à la 10e place et empoche 9 250 dollars. Il sera suivi par Rinat Shakirov. Le spécialiste des tournois annexes EPT n’a pas fait long feu. Il a été éjecté par Asket Aloev.

La table finale

Le premier à avoir quitté la table finale est le double vainqueur sur le festival EPT, Mikhail Korotkikh. Il est suivi par Boris Yanpolsky, Arkadij Oganisyan, Asker Aloev, Roman Koronev et Pavel Kovalenko. Le head-up s’est joué entre le futur champion et Lev Mnatskanyan. Ce dernier est reparti avec 150 000 dollars.

Michael Del Vecchio surprend tout le monde en gagnant le WPT Rolling Thunder

Michael Del Vecchio remporte son premier titre World Poker Tour avec le Rolling Thunder. Au cours d’une nuit particulièrement tendue au Thunder Valley Resort Casino, l’outsider a surpris son monde en s’imposant avec style. Au total, il empoche la coquette somme de 284 638 dollars.

Retour sur l’exploit

Le WPT Rolling Thunder a réuni 421 joueurs autour un prizepool de 1 347 200 dollars. Le buy-in était fixé à 3 500 dollars et le champion pouvait se qualifier pour le WPT Tournament of Champions de mi-avril. Mike Del Vecchio a fait preuve de beaucoup de sang-froid lors de cette compétition. Cette maitrise lui permettra d’entamer la finale en tant que chipleader. Connor Drinan sera le premier à quitter la table finale après un coup à trois qui a permis à Olivier Busquet de tripler. Il est reparti avec 52 222 dollars en poche. Il sera suivi rapidement par Olivier Busquet malgré son excellent coup. Il empoche 63 013 dollars. Quelques minutes plus tard, John Hadley perd le flip de la survie face à Mike Del Vecchio. Il remporte 81 930 dollars. Le dernier trio se livrera une bataille sans merci. Steven Tabb sera le premier à s’incliner. Le head-up entre Del Vecchio et Sorel Mizzi sera vite bouclé grâce à l’agressivité du futur vainqueur. Sorel Mizzi empoche 190 105 dollars et Mike Del Vecchio remporte 284 638 dollars ainsi que son premier titre WPT.

Un autre gagnant

Rainer Kempe a également attiré l’attention lors de cette fameuse nuit. Il est devenu le champion WPT California Swing. Il remporte 6 nuits pour le WPT LAPC 2018, un transfert gratuit jusqu’à l’hôtel sur cet évènement, 5 nuits, 500 dollars de frais pour le WPT Rolling Thunder 2018 et 1 000 dollars de frais.

Darren Elias domine le WPT Fallsview et remporte son 3e titre

L’année 2017 se révèle particulièrement animée dans le monde du poker. Après le couronnement d’Ema Zajmovic comme la première femme à remporter un Main Event World Poker Tour, un nouvel évènement vient marquer l’actualité. Darren Elias entre dans l’histoire en remportant son troisième titre lors du WPT Fallsview. Il rejoint des stars cpmme Gus Hansen, Carlos Mortensen, Anthony Zinno et Chino Rheem.

Une compétition marquante

Grâce à sa victoire lors du WPT Fallsview Poker Classic, Darren Elias devient le 5e joueur de l’histoire du WPT à remporter trois titres. L’évènement avait rassemblé 489 entrants, dont des gros noms comme Luc Greenwood, Ben Wilinofsky, Curt Kohlberg, Blake Bohn, Aaron Massey et Connor Drinan. Ils ont tous atteint les places payées, mais ils n’ont pas participé à l’ultime journée. Parmi les grands absents se trouvent Nicolas Le Floch et David Cloutier. Ce dernier rate ainsi sa troisième table finale sur le WPT Fallsview. Une autre élimination marquante correspond à celle de Kirsten Bicknell. Double gagnante WSOP, elle a terminé à la 7e place après avoir perdu un 60-40 préflop contre Jean-Christophe Feirrera. Elle a cependant tenu plus longtemps que Chrishan Sivasundaram, Ronald Laplante et Buck Ramsay qui ont terminé respectivement 10e, 9e, et 8e.

Une légende est née

Abdull Hassan a été le premier à quitter la dernière table. Il est reparti avec 64 316 dollars. Il a été suivi par Manig Loesser puis par Andrew Chen. Ils ont empoché respectivement 80 149 dollars et 106 865 dollars. La troisième place quant à elle revient à Jean-Christophe Feirrera. Malgré un bon jeu, il a fini par s’incliner. Le head-up s’est joué entre David Eldridge et Darren Elias. Ce dernier est bien entendu sorti vainqueur du duel. Il repart avec le titre de champion et la coquette somme de 335 436 dollars.

Ema Zajmovic est la première gagnante WPT Open de l’histoire

Ema Zajmovic vient de remporter le WPT Playground de Montréal. Elle devient ainsi la première femme à décrocher un titre lors d’un Main Event sur le circuit World Poker Tour. Cette conseillère en communication s’est qualifiée sur partypoker et elle repart avec la coquette somme de 200 000 dollars en poche.

Un parcours impressionnant

Ema Zajmovic possède un jeu agressif qui lui a permis de devenir chipleader à de nombreuses reprises au cours du tournoi. Son style a d’ailleurs poussé un des commentateurs du WPT à la décrire comme un mélange entre Phil Ivey et Vanessa Selbst. Au début de l’Event, elle fait partie d’un field de 380 joueurs. Après plusieurs parties, elle rejoint l’avant-dernière table composée de 10 joueurs. Henry Tran sera le premier à quitter le groupe. Il sera suivi quelques mains plus tard par Ryan Yu, Carter Swidler et Danny Li Abruptly.

La table finale

Jean-Pascal Savard sera le premier à être éliminé de la table finale. Il repart avec 35 146 dollars en poche. Il est rejoint par Mekhail Mekhail lorsque celui-ci se fait éjecter par la future gagnante. Il encaisse 42 462 dollars. Après plusieurs heures de jeu, Tam Ho et Éric Afriat quittent tour à tour la table finale. Ils remporteront respectivement 55 131 et 83 608 dollars. Le head-up se joue alors entre Jean-François Bouchard et Ema Zajmovic. Malgré un retard en début de partie, cette dernière finit par renverser la tendance et par dominer son adversaire. Jean-François reçoit 130 208 dollars tandis qu’Ema Zajmovic repart avec la ceinture du champion ainsi qu’un chèque de 200 000 dollars. Elle gagne également une entrée pour le tournoi des Champions WPT qui se tiendra en avril au Seminole Hard Rock Hotel and Casino Hollywood.

Le vainqueur de l’Aussie Million s’est qualifié pour 130 $ seulement

Le Main Event des Aussie Millions s’est terminé sur une victoire inattendue d’un joueur inconnu. Shurane Vijayaram n’avait en effet jamais remporté un tournoi majeur. Il n’a d’ailleurs jamais atteint l’argent lors d’une compétition répertoriée sur Hendon Mob. Son exploit se révèle d’autant plus impressionnant lorsque l’on sait qu’il s’est qualifié pour seulement 130 dollars.

Une révélation ?

Shurane Vijayaram vient de remporter son premier tournoi majeur. Pour une première victoire, il faut dire qu’elle se révèle très impressionnante. Shurane remporte en effet le tournoi le plus prestigieux de l’hémisphère Sud. Au total, il a empoché la coquette somme de 1,6 million de dollars australiens. Son parcours lors de l’Aussie Millions force d’ailleurs le respect. Chipleader à l’entame de la dernière journée avec deux fois le tapis de son plus proche poursuivant, Shurane survole complètement le tournoi. Après une performance exceptionnelle, il repart avec le titre de champion et la satisfaction d’avoir transformé un buy-in « ridicule » de 130 dollars en un gain à 7 chiffres. Shurane Vijayaram a multiplié son investissement de départ par 12 307.

Le Main Event

Le premier à avoir quitté cette ultime table est Luke Roberts. Il sera suivi par l’unique américain du Main Event, David Olson. À noter que ce dernier possède un bracelet WSOP. Après quelques échanges, Fedor Holz s’incline et termine à la 5e place. Il sera suivi par Jeff Rossitier et Tobias Hausen. Le head-up s’est joué entre Shurane et Ben Heath. Le duel s’est terminé lors de la 29e main lorsque Heath rate son bluff final.

Jason Koon remporte son plus gros gain avec le Super High Roller des Bahamas

Jason Koon vient de remporter le <a href= »https://fr.pokernews.com/news/2017/01/jason-koon-pokerstars-championship-bahamas-shr-pscbahamas-31989.htm » target= »_blank »>Super High Roller des Bahamas</a>. Au total, il empoche la coquette somme de 1 650 300 dollars. Pour ce joueur, il s’agit de l’aboutissement d’un rêve qui date de 2009. À l’époque, il s’était rendu aux Bahamas pour la première pour participer à des satellites du Main Event Pokerstars Caribbean Adventure à 10 000 dollars.

Un rêve qui devient réalité

En 2009, Jason Koon participe aux satellites pour le Main Event Pokerstars Caribbean Adventure. Il croise alors Scott Seiver qui se dirigeait vers la table finale du High Roller à 25 000 dollars. À ce moment précis, il décide de se faire une promesse à lui-même : « Un jour, je participerai à un tournoi aussi cher ! »

8 ans plus tard, il se retrouve à la table finale du Super High Roller à 100 000 dollars du Pokerstars Championship Bahamas pour le meilleur coup de sa carrière. Après avoir triomphé d’un field de 54 entrants pendant 3 jours de poker, il réussit à s’imposer pour encaisser son plus gros gain. Il s’agit de son 7e exploit depuis juillet 2016. Lors de son périple, il a terrassé des géants comme l’Anglais Charlie Carrel et le tenant du titre Bryn Kenney. À noter que le heads-up entre Jason Koon et Charlie Carrel a été particulièrement explosif. Jason a en effet réussi à remonter un déficit de 2 contre 1 en jetons.

Les autres participants

Charlie Carrel termine deuxième et empoche 1 191 900 dollars. Daniel Colman quant à lui repart avec 759 660 dollars et la place de 3e. La 4e et la 5e place reviennent respectivement à Daniel Dvoress et Byron Kaverman. Connor Drinan et Bryn Kenney complètent le classement.

Isaac Haxton remporte le single day high roller pour 559.200€

Alors qu’il était dans la peau de l’outsider, Isaac Haxton remporte le Single Day High Roller. Il empoche la coquette somme de 559 200 euros et remporte le titre de grand Champion. Avec cette nouvelle victoire, Ike Haxton remporte son 3e trophée sur le circuit EPT depuis 2007.

Les premiers échanges

83 inscriptions, dont 14 re-entrys ont été comptabilisées pour le Single Day High Roller. Le prizepool s’élevait à 2 033 500 euros. Le tournoi a d’abord été marqué par l’élimination précoce de Jan-Eric Schwippert. Le vainqueur du SHR au Bellagio a ensuite été suivi par son compatriote, Rainer Kempe. Sam Greenwood, Igor Kurganov, Mustapha Kanit et Justin Bonomo ont été les suivants. Le vrai match a commencé après l’élimination de Thomas Muehloeckers en 13e position. Oleksii Khoroshenin, le vainqueur de l’EPT de Vienne s’est particulièrement illustré durant la deuxième étape. Malheureusement, il a été éliminé par Steve O’Dwyer à la suite d’un sursaut inattendu. Après les éliminations consécutives d’Igor Yaroshevskyy et Koray Aldemir, O’Dwyer est devenu chipleader.

L’ultime étape

Charlie Carrel a été le premier à quitter l’ultime table et termine donc 9e. À noter qu’il s’agit de sa 8e place payée consécutive. Il est rejoint rapidement par Paul Newey, Pablo et Steve O’Dwyer. David Yan, qui avait pourtant remporté un HR sur l’étape maltaise de l’EPT, est le prochain à être éliminé. À partir de là, Isaac Haxton devient le grand boss de la table. Il élimine tour à tour Ramin Hajiyev et Adrian Matoas Diaz. Le head’s up quant à lui s’est fini trois mains après la sortie de ce dernier. Haxton remporte son deuxième tournoi de l’année et atteint les 12,5 millions de dollars de gain en tournois live.

Stratégie européenne pour l’opérateur de casinos Joa

La Regulação e Inspeção de Jogos ou SRIJ, soit l’équivalent portugais de l’Arjel, vient de délivrer sa première licence d’exploitation. L’heureux élu est bien entendu le mastodonte, Pokerstars, propriété du groupe Amaya Inc. Désormais, la plateforme gérée par Reel Europe Limited, la filiale portugaise d’Amaya, peut proposer son offre de jeu aux Portugais.

Une nouvelle aventure

Avec le Portugal, Pokerstars est désormais présent sur 5 marchés, dont l’Italie, la France, l’Espagne et le New Jersey. Grâce à sa nouvelle licence, l’opérateur pourra proposer du hold’em et du cash game Omaha aux joueurs qui résident sur le sol portugais. Il peut également organiser des tournois en ligne. À noter que le marché portugais est fermé. La version portugaise de Pokerstars profitera ainsi de sa propre extension en « .pt ». Il est intéressant de faire remarquer que l’obtention de cette licence par Pokerstars ne constitue nullement une surprise pour les observateurs du marché. L’opérateur avait en effet clairement indiqué lors d’une réunion de ses actionnaires qu’il souhaitait s’étendre au Portugal. Le plan de Pokerstars consiste bien entendu à profiter d’une position solide sur un futur marché européen qui comprendrait entre autres la France et l’Italie. Pour ce qui est du cas du Portugal, la législation locale doit d’abord être finalisée. À noter que Pokerstars a également obtenu une licence pour les jeux de casino.

Un marché prometteur ?

Le marché portugais semble avoir choisi le pire moment pour s’ouvrir aux opérateurs étrangers. Le Portugal ne compte en effet que 10 millions d’habitants. Qui plus est, le produit intérieur brut par habitant s’élève seulement à 17 243 euros. Dans un tel contexte, il semble difficile d’imaginer que le secteur du poker puisse rencontrer un succès important.

Victoire suédoise pour la Battle of Malta 2016

La cinquième édition de la Battle of Malta a connu un véritable succès. Il faut dire qu’elle était particulièrement attendue par les joueurs et les amateurs de poker. Avec 1 813 entrées, cette édition pulvérise le record établi par celle de 2015. Pour rappel, cette dernière avait été marquée par la victoire de Nicolas Proust.

Une bonne performance pour les Français

Lors de l’édition 2016, Nicolas Proust figurait parmi les favoris grâce à son titre de Champion. Malheureusement, la pression était trop forte pour le joueur. Il a été éliminé dès le Jour 2 du tournoi. Malgré tout, les Français ont été à l’honneur lors de cette compétition prestigieuse. 5 d’entre eux ont en effet réussi à rentrer dans l’argent. Laurent Herlemont sera cependant le seul à se hisser au Jour 3. Il terminera à la 68e après un parcours en dents de scie. Parmi les performances notables de cette édition se trouve aussi celle de Clément Brunet Manquat. Après avoir fait partie des chip leaders, il termine 121e.

D’autres stars ont également participé à ce tournoi sans réussir à se hisser à la table finale. Parmi eux se trouvent le vainqueur de 2013, Louis Cartarius ainsi qu’Andreas Hoivold et Magnus Hedman. À noter que la première joueuse de cette édition est la Norvégienne Anne Mette Standal. Elle a terminé à la 29e place.

La table finale

La table finale s’est jouée sans aucun joueur français, mais avec 3 Suédois. Cette configuration de départ présageait déjà de l’issu de cette ultime étape. Au terme de 6 h de jeu, la victoire finale est revenue au Suédois Robert Berglund. Il repart avec 165 000 euros en poche et le titre de champion BOM 2016.