Accueil

Triche de haute volée dans le casino de Cannes

La technologie a été créée afin d’être aux services de l’homme et l’aider à faciliter son quotidien. Certains l’utilisent pour faire du monde un meilleur endroit, d’autres, eux, s’en servent pour s’enrichir illégalement. C’est le cas de six hommes qui ont réussi à mettre en place un stratagème habile et très sophistiqué afin de tricher au poker. L’établissement victime a été le casino Barrière de Cannes.

La technologie au serVICE de l’homme

À l’aide de lentilles infrarouges, achetés sur internet et expédiés depuis la Chine, associés à des cartes truquées, les hommes pouvaient contrôler le déroulement de la partie. Stefano Ampollini, un des accusés, aura été interpellé le 10 octobre 2011 alors qu’il venait tout juste d’empocher 21 000 euros grâce à ce système. Durant la même nuit, Stéphane Mahul âgé de 45 ans et membre du comité de direction du casino est aussi arrêté pour son implication dans l’affaire. Il aurait fourni un jeu de cartes truqué afin de permettre à ses complices de la repérer et contrôler le jeu.

À la barre

Lors du procès, ce sera Gianfranco Tirrito qui sera au centre de l’attention du procureur Jean-Louis Moreau. Ce dernier soupçonne en effet Tirrito d’être le chef de la petite organisation de tricheurs des temps modernes. Il a ainsi exigé une peine de 4 ans de prison et une amende de 50 000 euros, ce qui constitue la peine maximale pour ce type de crime. Les autres protagonistes de l’affaire, dont un jeune français, la peine ne devrait pas être aussi lourde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *